Pourquoi une prépa ? Une prépa pour acquérir... - Post bac Aristide Briand

Pourquoi une prépa ? Une prépa pour acquérir...

, par Vogel Annie

Pourquoi une prépa ?

Une prépa pour acquérir une solide formation scientifique

Faire de bonnes études scientifiques, c’est d’abord consolider ses connais­sances générales et éviter toute spécialisation prématurée. En deux ans, une prépa vous apporte les bases indispensables et vous fait accéder à un niveau sûr et reconnu. Les méthodes de travail ainsi acquises seront un atout précieux pour toute la suite de vos études.
Et pour bénéficier d’un large éventail d’orientations

Les classes préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) sont la voie royale pour les Grandes écoles d’Ingénieurs : les plus prestigieuses, bien sûr, mais aussi beaucoup d’écoles d’accès plus facile. En dehors du métier d’ingénieur, il existe aussi beaucoup d’autres professions à dominante scientifique (aviation, armée, météorologie …) dont les écoles recrutent sur concours. Enfin, certains étudiants préfèrent s’orienter vers l’enseignement ou la recherche en accédant directement en troisième année d’Université.

Le métier d’ingénieur

Un ingénieur résout les problèmes techniques rencontrés dans toutes les activités d’une entreprise. Son activité peut donc s’appliquer aux domaines les plus variés, comme :

  • L’électricité et l’électronique : Génie électrique – Électronique – Optique – Imagerie médicale
  • Les télécommunications et l’informatique : Téléphonie – Réseaux de communication – Informatique
  • La mécanique et les transports : Construction aéronautique – Automobile – Mécatronique
  • L’industrie chimique et ses applications : Génie chimique – Textile – Pharmacie – Cosmétique
  • Les travaux publics : Génie civil – Architecture – Urbanisme – Topographie
  • Les matériaux et l’énergie : Génie des matériaux – Nucléaire – Pétrole – Environnement

D’autres carrières

La prépa débouche sur d’autres carrières que celle d’ingénieur. Beaucoup de professions nécessitent une bonne formation scientifique. Les écoles préparant à ces métiers recrutent leurs étudiants parmi les élèves de CPGE, soit par concours soit sur dossier :

  • L’aviation civile : Pilote de ligne – Contrôleur aérien
  • Les carrières de l’armée : Officier de l’armée de terre – Pilote de chasse – Marine nationale
  • L’enseignement et la recherche : Professeur de lycée ou d’Université – Recherche scientifique
  • L’économie et la finance : Statistiques – Métiers de la bourse – Gestion – Marketing
  • Et beaucoup d’autres professions : Météorologie – Physique médicale – Géologie – Logistique

Les grands concours

  • La plupart des grandes écoles d’ingénieurs se sont regroupées afin que chaque candidat puisse postuler à un maximum d’écoles. Il en a résulté cinq grands concours
  • Les concours des écoles normales supérieures et de l’école Polytechnique : Il s’agit des cinq écoles les plus difficiles : les ENS, l’X et l’ESPCI ; elles sont présentées par les meilleurs étudiants de France, pour seulement 750 places en tout.
  • Le concours commun Mines-Ponts : Il regroupe neuf écoles de très haut niveau pour environ 900 places ; d’autres écoles plus faciles d’accès sélectionnent aussi leurs élèves sur les mêmes épreuves écrites.
  • Le concours Centrale-Supélec : Il rassemble dix écoles dont l’école Centrale de Paris, l’école Supérieure d’électricité et aussi l’école Navale. Il offre à peu près 2000 places.
  • Le concours commun polytechnique (CCP) : Celui-ci propose environ 3400 places dans 36 écoles : les ENSI. Ce concours de très bon niveau est particulièrement significatif car tous les élèves le présentent. Il permet aussi l’accès à des écoles militaires : l’ESM (Saint-Cyr) et l’École de l’Air.
  • Le concours E3A : Avec presque 4300 places, il correspond à des écoles dans l’ensemble moins difficiles. Certaines sont cependant très réputées, comme l’école des Arts et Métiers (l’ENSAM).
  • Les autres écoles et l’université : Certains étudiants présentent des concours plus spécifiques, comme celui de l’ENAC (aviation civile : pilote ou contrôleur aérien) ; d’autres seront recrutés sur dossier dans les INSA, les Universités Technologiques (UTC, UTT et UTBM) et certaines écoles de commerce. Enfin, ceux qui qui visent plus exclusivement les carrières de la recherche et de l’enseignement rejoignent l’Université, en magistère ou au niveau L3.

Clément Témoigne de ces deux années de prépa à Aristide Briand et son emploi aujourd’hui

juin 2024 :

Rien pour ce mois

mai 2024 | juillet 2024

Contact


Envoyer un message